Prologue

(Orgueil, poursuite et décapitation (comédie hystérique et familiale))

Avec (dans le désordre d'apparition):

Les chonchons:

La cellule familiale (le marié, la mariée, l'enfant et les autres). Les voisins. Gilou. Le grand-père. La grand-mère. (Toute ma famille). La belle-famille (la belle-mère, le beau-père, le fils, la belle-fille). L'inspecteur. Bonne Chonchon. François (un bon copain). Madame Auberte. Les gens de mon immeuble (le voisin du dessous, le mouflet du troisième, la dame du premier). Les acteurs. Mike, Virginie, et toutes sortes de spectateurs. Gérald, avec une bouteille de bière. Chonchon-pute. La journaliste. Loulou. La ménagère. Saïd. L'auteure (vivante). Un présentateur-télé. Alexandra Petit, conseillère à mon service. Moi. Moi. Encore moi. Mes amies. Le monde. Mes amis proches (Marcel, Marcelle, Marion et les autres). Mes ennemis farouches. Mon fils, le héros. Le héros. Toi. Mes gentils parents. La ménagerie. Le détective. Armelle (la nièce du directeur). L'âne Trotro. Le fermier au bord de la route. Le chonchon à la fenêtre. Le chevalier. Narcisse. Un jeune con de la DRAC. L'écailleur d'huîtres (Julien). La belle dame (Mélodie). Rémi De Vos. Le directeur de théâtre. Le promeneur (Christophe). L'actrice américaine. Le génie.

Evénements possibles.
Un incendie. Un meurtre. Une vengeance. Une trahison. Une scène de tuerie.

Lieux possibles.
Une tour. Un immeuble. Une route. Chez Mounir. La piscine. La plage. Un espace design à la craie. Mon appartement. La féria. Les étangs gris d'Auvergne. Le bureau du directeur. Le bureau de l'inspecteur. Mon bureau. Chez mes grand-parents. La voiture. Le bar. Le théâtre.

Sont dissimulés dans cette pièce:
Les sept péchés capitaux:
La paresse: refus d'accomplir des tâches nécessaires. (Cf. fam. et pop. Tirer au cul; ne pas en ficher une rame; ne rien se casser; se tourner les pouces; se les rouler). "J'ai envie de paresser avec un roman facile." (M Auberte la folle).
L'orgueil: opinion très avantageuse, le plus souvent exagérée, qu'on a de sa valeur personnelle aux dépens de la considération due à autrui. "Autour de moi, tout n'était que lucre, vanité, orgueil, et trahison." (L'auteure).
L'avarice: attachement excessif à l'argent, passion d'accumuler, de retenir des richesses. "Arrive le moment où je regrette de n'avoir pas acheté de housse à cause de mon avarice." (M Auberte la folle).
La gourmandise: manière excessive d'engloutir les morceaux. "J'ai appelé une petite fille grasse de ma connaissance, et je l'ai mangée." (M Auberte la folle).

La luxure: plaisir sexuel recherché pour soi-même de façon immédiate. "Elle fait le ménage nue. Perchée sur sa grande échelle. Le vent, bien souvent, vient lui caresser la peau. Elle fait l'amour avec un embout d'arrosoir puis, elle se remet au boulot." (L'auteure, in Scènes censurées de la vie érotique, I). "Tu n'as qu'à aller te finir sous la douche!" (Chonchon-pute, in Scènes censurées de la vie érotique, II).
La colère: courte folie déjà pour les Anciens, entraînant parfois des actes regrettables. (Cf. Décharger sa bile; sortir de ses gonds). "il pourrait ne plus manger, et nous faire des colères, et que deviendrions-nous, s'il ne mange plus?" (La mariée).
L'envie: sentiment de tristesse, d'irritation et de haine qui nous anime contre qui possède un bien que nous n'avons pas. "J'ai envie de me les bourrer toutes, tes copines." (Le marié.)

Sont morcelés dans cette pièce:
Dix chapitres:
1. Scènes de la vie quotidienne.
2. Scènes de la vie conjugale.
3. Les chonchons.
4. Les histoires de M Auberte la folle.
5. Scènes de la vie familiale (Les Atrides).
6. Les techniques de l'auteure.
7. Scènes de la vie professionnelle.
8. De quelques chonchons isolés.
9. Rituels.
10. Scènes de la vie nationale.

Ont été censurées de cette pièce:
Les scènes de la vie érotique.